Download Breviaire des vaincus II by E.M. Cioran PDF

By E.M. Cioran

• Description : Le Bréviaire des vaincus fait partie de ces œuvres marquées par une étrange destinée. Cioran le composa pendant l. a. guerre, en roumain, dans le décor de ce Paris occupé où il n’avait pas encore pris l. a. décision de ne plus écrire qu’en français. À l’époque, il vient de quitter définitivement son can pay natal – mais c’est toujours dans sa langue maternelle qu’il fixe ses pensées, qu’il crée. Le Bréviaire est le dernier texte de Cioran rédigé en roumain : un livre d’abord voué à être publié… puis mis de côté, "oublié" par son auteur durant quelque quarante ans ! En 1993, Alain Paruit offrit une magnifique traduction de ce Bréviaire que Cioran, devenu écrivain de langue française, avait pour lui-même jugé en 1963 « illisible, inutilisable, impubliable ». Mais si le grand traducteur avait contribué à sauver de l’oubli l’œuvre-charnière de Cioran, il ignorait alors l’existence d’une seconde partie, découverte seulement après los angeles mort de l’écrivain, en 1995. C’est cette seconde partie, demeurée totalement inédite, que nous proposons aujourd’hui. Imprégnée du même souffle que los angeles première, elle enregistre les oscillations d’une identité qui se cherche, s’échappe, aspire sans cesse à s’affirmer – fût-ce dans l’excès ou dans le paroxysme de los angeles contradiction. Véritable « magazine » de l’esprit de Cioran, l’œuvre discover – souvent avec poésie, parfois avec lyrisme – les nuances d’un désespoir specific, porté par los angeles « malchance » d’être né roumain, impuissant à accepter les limites de l. a. raison comme celles de l’amour, interrogeant sans répit Dieu et sa attainable absence, mais saluant encore « le charme fou de l’irréparable » pour puiser enfin dans los angeles musique un antidote efficace contre l’ennui, ce « triomphe absolu de l’Identité ». Le curieux destin de ce Bréviaire, seconde partie, aurait sans doute amusé son auteur ; il est pour nous l’occasion d’en savoir davantage sur le cheminement intérieur d’un homme qui s’apprêtait à faire l’expérience d’une autre patrie, c’est-à-dire – selon ses propres conceptions – d’une autre langue.

Show description

Read or Download Breviaire des vaincus II PDF

Best french_1 books

A l’heure du dessert

Larousse est une maison d'édition française historiquement spécialisée dans les ouvrages de référence, notamment les dictionnaires. Elle a été fondée par Pierre Larousse.

Extra resources for Breviaire des vaincus II

Example text

La vue la plus exaltante comme la plus dégradante est, à égale mesure, facteur de ruine. Les astres ne m’ont pas révélé mon sort mais bien sa négation ; de même, les asticots. Astres et vers ne se révèlent qu’à la faveur des ténèbres : ils œuvrent la nuit. Mais fussent-ils au ciel, fussent-ils en notre essence souterraine – une phosphorescence tragique émane des uns et des autres. L’activité nocturne du ciel lacère nos pensées – celle des vers, notre corps. Ces deux extrêmes nous perdent. Pour le cœur qui refuse de distinguer entre firmament et cimetière, le sublime est tout aussi meurtrier que la pourriture.

Ajoutons simplement que nous nous sommes appliqués, autant que possible, à respecter le principe de cette traduction idéale que prônait Antoine Berman, une traduction « éthique, poétique et pensante »(4), c’est-à-dire, dans notre cas, consciente du potentiel d’accueil et d’expansion du français, mais attentive à préserver la logique spécifique du roumain dont se servait Cioran lorsqu’il rédigeait le Bréviaire des vaincus. G. P. et V. P. L’assassin a frappé tout ce qui comptait à ses yeux, profané ses idoles, dominé ses adorations – et pourtant il se retrouve victime.

L’avenir de l’individu se nourrit de l’aversion. * * * Si je comprenais l’Egypte ancienne en profondeur, les secrets de l’âme ne me soucieraient plus. Son art a exprimé – et dissimulé – le caractère monumental de notre inquiétude. J’en ai peur, précisément, comme je puis avoir peur des inconnues de l’âme. Dois-je en déchiffrer les symboles – ou bien donner libre cours aux méandres de l’introspection ? Trop souvent je me vois dans l’avenir ultime ; de même, en ce lointain passé, parmi les momies.

Download PDF sample

Rated 4.60 of 5 – based on 31 votes